Oeuvres disponibles :

Biographie :

né en 1963 à Sète.

Il reçoit le surnom de Buddy , en référence a Buddy Holly, souvenir de ses premières amours, Ici musique. Sculpteur, il a commencé par mettre en volume les personnages de son frère Hervé pour développer un travail indépendant. Il vit et travaille entre Paris et sa région natale.

Richard Di Rosa a 15 ans lorsqu’il fonde avec Robert Combas et Ketty Brindel le groupe « Les Démodés ». Robert Combas compose chansons, paroles et musique. Richard tient la batterie, Ketty Brindel est la chanteuse vedette.  » Pour partir jouer, dit Richard, il me fallait presque l’autorisation de ma mère tellement j’étais jeune.  » (…)

Richard Di Rosa visite la Fondation Maeght, à Saint-Paul-de-Vence, en 1982. Pour la première fois, il voit une sculpture de Miro.  » Sur le moment, cela n’a pas fonctionné, mais quelques années après, la pièce a refait surface « , raconte Richard, qui ajoute :  » Il y a peu d’oeuvres fortes ; il y a Miro, Calder et Oldenburg. Je les mets dans mon panthéon, parmi mes saints protecteurs. » ( … )  » Je suis plus attiré par la force physique d’une ceuvre que par son attrait intellectuel. Quand je vois une chaise de Miro, surmontée d’une fourche, je reste fasciné : tout est dit avec le minimum.  »

Richard Di Rosa, propos recueillis par Otto Hahn, à l’occasion de la parution aux Presses du Languedoc de sa monographie en 1989

 » Parce que frère de… et pointant mon museau au tout début des années 80, j’ai été rattaché à la Figuration Libre. Mais le débat entre art abstrait et art figuratif n’est pas ce qui m’importe vraiment. ( … ) L’art contemporain se doit d’être vrai, beau, juste, juste pour les gens, les peuples. C’est de l’art pour tous, des sensations à bon compte qui ne comptent pas pour rien.  »

Richard Di Rosa, 1986