fbpx

Portraits Debout
Exposition à la galerie

Cette exposition, simplement nommée « Portraits Debout », dévoile, pour la première fois, des portraits de la série Haute-Mer et le premier Géant, dérivé du Portrait Debout, où le portrait enferme son histoire, sans mot...

L’exposition fait suite à un « atelier éphémère » de l’artiste à la galerie, dont les vestiges plaqués au mur témoignent des étapes de la réalisation d’un Portrait Debout : échanges, recherches, enquêtes, réécritures, compositions, dessins...

« Faire les choses sans hâte, en compagnie du Portrait. »
Le Portrait Debout
En pied, grandeur nature, le Portrait Debout s’inscrit avant tout dans le genre du portrait, avec comme enjeu la représentation d’une personne ayant existée, ou qui existe encore.
L’originalité du Portrait Debout réside dans les associations qu’il renferme : empruntant à la fois les codes et l’esthétique de la bande dessinée, les techniques et méthodes de l’enquête de terrain, les enjeux de la représentation, l’intérêt de la narration, le support et les caractéristiques de l’affiche. Planche géante (200 x 100 cm) mi-portrait, mi-bande dessinée, le Portrait Debout met en scène des personnages de notre époque, qui se dressent fièrement à côté de leurs éléments biographiques « mis en case ». Il renferme une modeste histoire face à la Grande, mais qui explore la mémoire historique, populaire, familiale... Grâce au talent d’enquêteur et d’illustrateur-graphique de Frédéric Logez.

Les Portraits Debout forment ensuite des familles, des séries, le plus souvent composées en diptyques ou triptyques comme par exemple la série « L’esprit de la Pyramide », composée des Portraits Debout N°5 – Fleury Joseph Crépin, N°6 – Augustin Lesage et N°7 – Victor Simon, exposés en 2017 à la galerie, puis achetés et exposés, en 2019 au LAM (Villeneuve d’Ascq).


Dresser un Portrait Debout
Comment s’effectue le choix d’un Portrait Debout ?
Il provient du hasard des rencontres et d’une attention d’un récit familial, d’un événement singulier, d’un métier méconnu, d’un parcours de vie... Une anecdote peut suffire à provoquer la décision de dresser le Portrait Debout.
Vient ensuite le temps de l’exploration. Se rapprocher des personnes dépositaires du récit, obtenir l’accès aux archives familiales, écouter l’autre, prendre note puis compléter par des recherches extérieures. Réaliser un Portrait Debout, c’est aussi s’autoriser à commenter, sans altérer la mémoire de la personne portraiturée.
Les phases sont variées, les recherches nombreuses et tout est dessiné et pensé : la réalisation d’un Portrait Debout est un moment lent, fait de patience.