Présentation exposition

Exposition Be JJS du 12 mai au 04 juin 2017

Cette exposition de Jean-Joseph Sanfourche est liée à la sortie du catalogue raisonné de l’œuvre peint de Sanfourche élaboré par Jean-Luc Thuillier. Les oeuvres (environ une quinzaine) toutes référencées dans le Catalogue raisonné sont présentées pour la première fois depuis le décès de l’artiste en 2010.

Présentation de Jean-Joseph Sanfourche

Né à Bordeaux le 25 juin 1929, Jean Joseph Sanfourche dirige une manufacture de sous-vêtements à Limoges, avant de gagner Paris pour travailler auprès de compagnies d’assurances. Photographe amateur, autodidacte en peinture, il se confronte aux avants-gardes artistiques des années soixante, alors florissantes dans la capitale. Menacé de cécité, il quitte son emploi et se tourne résolument vers la création artistique. Ses premières oeuvres, véhémentes, pleines d’humour et proches de la caricature, intriguent Jean Dubuffet qui y voit comme une aspiration vers un extra-art, un ultra-art. Fort de son soutien, les travaux de Sanfourche participent bientôt d’expositions au Musée des Arts Décoratifs de la Ville de Paris, au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. Des centaines de ses dessins et peintures sont acquis pour la Collection de l’Art Brut, accueillie à Lausanne (Suisse). Le Musée d’Art Naïf de Laval (Mayenne/France) lui achète, en 1978, un rare ensemble de pierres peintes, chacune représentant un visages aux yeux exorbités.

Il regagne le Limousin en 1976 et collabore activement avec les maîtres émailleurs dont l’artisanat est alors délaissé. Il leur apporte une esthétique nouvelle, haute en couleurs et figurative. Puis son oeuvre, toujours centré sur l’humain, adopte une apparence faussement naïve qui le rend, dès la fin des années 1980, populaire en Limousin. Cependant, ses thèmes n’ont rien à voir avec cette région : il se raconte petit enfant, auprès de sa mère, auprès de son père. Il se peint en famille, disant bonjour à qui le regarde. Ces portraits de groupe avec enfant présentent des personnages aux formes bien configurées, au yeux ronds qui fascinent ceux les regardent. Il développe ainsi un art contemporain, accessible à tous, chaleureux et fraternel.

En Italie, dès 1984, le peintre Enzo Pagani l’expose régulièrement au Museo d’Arte Moderne : Fondation artistique, près de Milan, qui reçue les oeuvres du dadaïste d’origine allemande Raoul Haussmann et, de son vivant, celles de Gaston Chaissac.

Inventif et peu soucieux des tendances, Sanfourche peint sur des toiles libres, des pierres, des os et des crânes humains préhistoriques, des billes de bois et des planches en forme de totems, des écorces, des outils de fer, des quartz. Curieux de l’histoire de l’humanité et soucieux de la diversité des cultures, il s’inspire des peintures sur crânes des papous et des masques de danse des mélanésiens. Il s’intéresse avec humour aux portes-bonheurs, aux talismans, aux pierres qui guérissent et plus généralement à l’art magique. Il développe une foi irréligieuse basée sur l’unité du vivant, le respect des animaux, le respect de la nature et la fraternité entre les hommes de bonne volonté. Son oeuvre bienveillante apparaît aujourd’hui comme une brèche dans le désenchantement, un espace de bonheur par l’art, indispensable à la sensibilité de l’honnête homme du 21eme siècle.

La peinture de Sanfourche a été exposée en Suisse, dans le cadre de la Collection Neuve Invention instituée par Jean Dubuffet et animée par Michel Thévoz, à Detroit (U.S.A.), par feue le peintre Jacques Karamanoukian, en Italie par la famille Pagani. Depuis sa mort en mars 2010, l’oeuvre de Sanfourche a été présenté dans les musées de l’Ile de Ré(Charente-Maritine), de la Création Franche à Bègles (Gironde), de Laval (Mayenne), de Vic sur Breuilh (Haute-Vienne), ainsi qu’à Montréal (Canada) et à Furth (Allemagne). Une grande rétrospective lui sera consacrée de Mai à Septembre 2018 au Musée d’Art Brut, Singulier et Autres de Montpellier.

Jean-Luc Thuillier

Biographe de Sanfourche , Légataire Universel de son oeuvre et auteur du Catalogue Raisonné de l’Oeuvre Peint de Sanfourche